Histoire du Mazet-Saint-Voy

Le Mazet-Saint-Voy en Haute-Loire, non loin du Chambon-sur-Lignon et de Saint-Agrève. Photos et articles d'histoire sur la commune et les environs.

13-08-12

Les Momiers

img574

4me de couverture
Auteur : Christian Maillebouis

A la limite entre l'ARDECHE et la HAUTE LOIRE, dans les cantons de TENCE, de FAY et de SAINT AGREVE, le mot "moumien" (ou "momien suivant les prononciations) est parfois employé dans les conversations. Pour beaucoup, la signification du mot est obscure. II représente pèle mêle les adeptes de différentes communautés religieuses qui, par des raccourcis intellectuels empreints de méconnaissance, sont bien souvent qualifiées de sectes.

Pour mieux comprendre le présent, il est parfois utile de faire un petit retour en arrière. Sur ce sujet, il faut remonter vers 1818, époque où apparaît en Suisse romande un mouvement de contestation religieuse. Très vite alors, le mot "momier" servit à désigner ces protestants dissidents dans le canton de Vaud et à Genève. On donna le nom de "réveil" à ce mouvement qui s'étendit rapidement dans les régions protestantes de langue française.

L'église réformée de Haute Loire, qui avait son siège à SAINT VOY (LE MAZET ST VOY, aujourd'hui), ne fut pas épargnée. Le schisme qui en découla, avec la création de ce qui deviendra "I'Eglise Libre du Riou", est une période clé qu'il convient de bien connaître pour comprendre la série de divisions religieuses qui apparurent plus tard.

Ce livre se donne donc pour but de retourner aux sources des faits, à l'origine des mots, pour saisir le plus objectivement possible, notre quotidien.

Commentaire personnel.

Je ne suis pas entièrement convaincu lorsque Christian Maillebouis affirme que ces communautés ultra protestantes ne sont pas des sectes. Il me semble qu’il y a chez eux un enfermement terrible, une violence, un sadisme tranquille qui provoque des traumas psychologiques.
Je me souviens avoir reçu il y a longtemps la visite de lointains cousins du « Plateau » qui avaient été traumatisés par leur enfance dans une famille darbyste (mais de quelle tendance ? car il y a les « durs », les « semi durs », les « mous » etc.).

Ceci dit…

Il est vrai que la pensée républicaine-laïque se montre parfois rigide et hypocrite. Voir les analyses faites par le site internet « Les mots sont importants » ou les réflexions du penseur Jürgen Habermas. Par exemple, la politique d’interdiction du voile pseudo islamique me semble être au mieux une sorte d’hystérie collective comme le dit Emmanuel Terray, et au pire une espèce de racisme déguisé. Ce que montrent les analyses sur « l’intégrisme » musulman, c’est que celui-ci est constitué d’éléments forts divers. Il a ses œuvres sociales, il est féministe dans le sens où il offre aux femmes des occasions de militer et de « s’exprimer ». D’un autre côté il a des aspects un peu hitlériens. C’est compliqué.
Au fond, le darbysme n’est-il pas un salafisme version cocorico ?

Ce travail de recherche historique rigoureux fait par Christian Maillebouis n’a pas été bien reçu par certaines familles du Mazet-Saint-Voy qui adhéraient à telle ou telle de ces tendances religieuses. Il y eut du remous.
D’où le courage de la société d’histoire locale, la S.H.M., qui eut le mérite de publier ce travail de recherche historique.


Commentaires

Poster un commentaire







Remonter (pour la page suivante, cf + haut)